Isa, citoyenne

En tant qu’habitante d’un quartier pour le moins vivant, je me suis vite rendue compte que, malgré le nombre de voisins, nous ne nous connaissions que fort peu…. Laurence Henniquiau, une amie rencontrée lors de la campagne de 2006 a fait le même constat et m’a proposé de créer un comité de quartier.

La bonne idée que voilà ! Nous avons donc créé, il y a presque un an, la BooSol, le Comité de Quartier BOOndael-SOLbosch afin de créer ce lien entre nos voisins.

Nous avons déjà quelques activités à notre actif et chacun reporte plus de succès que la précédente ! Nous avons organisé un défilé d’Halloween aux alentours du cimetière, un goûter de Carnaval avec un concours de pétanque, une chasse aux œufs, et nous sommes en train d’organiser l’apéro des voisins qui se déroulera le 1er juin.

De manière plus générale et tout à fait apolitique, je me suis impliquée de nombreuses années dans l’opération CAP48 au profit des personnes handicapées. Déjà plus jeune, j’étais bénévole avec ma sœur et des amis, nous vendions des post-it, des chocolats ou autres aux feux rouges de l’Avenue Roosevelt et n’étions pas peu fiers de faire un des meilleurs chiffre de vente de la commune ! Plus « grande » et plus responsable, je suis devenue responsable des bénévoles des communes d’Ixelles, Saint Gilles, Uccle, Linkebeek et Watermael-Boisfort. Cette expérience a été très enrichissante sur le plan humain. J’ai en effet eu l’occasion et la joie de rencontrer des personnes formidales, prêtes à donner de leur temps pour aider les autres. J’ai adoré ces 5 années à faire des chiffres de plus en plus impressionnants et à tisser des liens de plus en plus forts avec « mes » bénévoles !

Il y a quelques années, j’ai décidé de ralentir un peu le rythme et j’ai passé la main en tant que responsable de région pour redevenir une simple petite vendeuse aux feux rouges 😉

Je suis également, depuis 4 ans, Secrétaire générale du Conseil des Femmes francophones de Belgique. Une association qui oeuvre pour défendre les droits des femmes.

L’engagement citoyen, qu’il soit politique, bénévole, associatif, féministe, constitue une grande part de ma personnalité. Selon moi, nous aurions tort de nous reposer sur nos acquis sans prendre conscience que ceux-ci sont continuellement remis en cause. Des femmes et des hommes se sont battus pour que nous puissions jouir d’un environnement de vie stable, démocratique et épanouissant. Il est de notre devoir de faire en sorte que cet environnement perdure.